Benoît Biteau, paysan agronome

Benoît Biteau, paysan agronome

Ressource en eau : 17 ans d'actions et mobilisations ! Exclusivité et archives !

 

 17 ans séparent ces deux images.

Par Stéphanie - 5 mars 2023

ARCHIVES 2006.jpg
Exclusivité et archives ! Tous droits réservés ©L'Atelier des Muses et Val de Seudre Identi'Terre
(merci Paul).


Entre ces deux images 2006-2023. Soit 17 ans se sont écoulés.



L'Earl Val de Seudre Identi'Terre a bien arrêté l'irrigation et les cultures intensives productivistes aux pesticides, s'est bien convertie à l'Agriculture Biologique polycultures sans labour, polyélevages, semences paysannes, races locales anciennes et agroforesterie.

 

Des années de malveillances et préjudices subis, une paire de moustaches plus tard...

 

334902391_3429427220637898_7514325581885505075_n.jpg

Benoît Biteau, paysan résistant, agronome et actuellement élu Député écologiste au Parlement Européen, 1er Vice-Président de la commission agriculture du Parlement EU,  dans une rue de Die en Vercors et Drôme, février 2023. Nous remarquons qu'ici aussi, le message des affiches de la grande mobilisation internationale de lutte contre les méga bassines passe partout, dans tout le pays et même à l'étranger... il faut dire que l'eau ne coule plus dans les rivières même en hiver, plus de neige non plus en altitude...334872567_891079408848287_5403318019594521725_n.jpg

 

20230225_161253.jpg

 

20230225_161258.jpg

 Le lit de la Drôme est une rivière de galets...et une catastrophe. Fin février 2023.

 

 

L'élu paysan bio et toute l'équipe de sa ferme a pourtant subi des intimidations, 15 contrôles PAC  "orientés" en 15 ans, agressions répétées, pneus crevés, menaces y compris de mort, empoisonnement de ses bennes de récoltes et de ses champs cultivés, des tirs à l'arme explosive, des tombereaux de diffamations et d'attaques ad hominem en véritable campagne de dénigrement sur les réseaux sociaux et internet, des dépôts toxiques ou inflammables dans l'enceinte de la ferme, etc...  Il a même été gazé et matraqué à Ste Soline par les forces militaires armées en présence... qui défendaient un trou...

 

photo aérienne.JPG

 

Ces projets sont illégaux, les recours en justice ont tous été gagnés contrairement aux éléments de langage énoncés sur les médias des défenseurs de tels projets de privatisation de l'eau (dont les actuels ministres) épuisant les nappes souterraines ne pouvant plus se recharger, le protocole n’est plus qu’une ombre,  des  scientifiques contestent les "expertises" commanditées par les pro bassines, les scandales s'empilent, les violences policières aussi avec débauche de moyens criminalisant les défenseurs de l'eau, citoyens, élus et paysans, scientifiques, associations, pêcheurs, riverains, habitants du territoire, acteurs touristiques et entreprises,  tandis que l’actuel ministre ignore qu’une grande majorité des agriculteurs ( 94 %) cultivent et produisent sans irrigation.... 

Peut être une image de plein air et texte qui dit ’እእረለአፈያን Bassines en Vienne rappel Vivonne 1,720 millions d'euros euros de trou pour la chambre d'agriculture FNSEA à l'époque, licenciement de 8 salariés... cejour la chambre, CR, aurait rejeté le protocole 2022 dont se vante préfet et l'Etat pour 30 bassines de plus département... source entre autre http:/ -bas- sines -erigees -par -des -amateurs). BASSINES Contre la mafia des multinationales NON MERCI STOPPONS CHANTIER SAINTE-SOLINE PAS UNE BASSINE DEPLUS! MANIFESTATION samedi-ı 29-30 OCT.22’

333956418_2394667114034404_7100448376290301290_n.jpg
334667945_3000366060271935_6520287282910293585_n.jpg

 

 

Alors que les solutions existent depuis bien longtemps, mais ne sont pas écoutées... voire sont combattues pour continuer de perfuser à coup d'argent public une catastrophe alimentaire, sociale, économique et écologique de plus... mais désormais, en 17 ans, cette catastrophe concernant l'EAU est devenue visible et palpable.

 

 

17 ans d'alertes et de propositions en local.

17 ans plus tard, ( voire 60 ans pour l'agronome René Dumont!),  les armes ne résoudront pas la sécheresse ni le changement obligé des méthodes de cultures.

 

Est-il déjà trop tard pour plus de respect des ressources avant totale désertification et épuisements des sols et des nappes souterraines ? 

 Est-il encore trop tard pour une alimentation saine, le partage de l'eau, la multiplication des installations paysannes afin de servir un plan alimentaire des territoires et non les actionnaires et spéculations ?

 

Pensées aux victimes, blessés et morts qui se sont battus pacifiquement face à ce déploiement de forces et argent publiques pour l'intérêt d'une minorité privatisant la ressource.

 

17 ans plus tard : nous, paysans bios, y serons de nouveau !

325669089_2042424399288771_1754525881420609769_n.jpg

 

 

 

 IMG_20180304_144933.jpg

 

 

 

 



05/03/2023
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 937 autres membres