Cagnotte et pétition de soutien aux agriculteurs bios et à la ferme EARL Val de Seudre Identi'Terre 2018 - Benoît Biteau, paysan agronome

Benoît Biteau, paysan agronome

Benoît Biteau, paysan agronome

Cagnotte et pétition de soutien aux agriculteurs bios et à la ferme EARL Val de Seudre Identi'Terre 2018

Lundi 13 Août 2018, J-17...

 

ardoise.jpg

 caricature-travert-web.jpg

Dans les batailles actuelles pour défendre l'Agriculture Biologique et notamment l'Earl Val de Seudre Identi'Terre, nous vous rappelons les liens par lesquels

vous pouvez entrer en résistance avec nous, ici :

Cagnotte Leetchi "Maintien à l'agriculture biologique et projets de la ferme paysanne" de la ferme :

 

https://www.leetchi.com/c/solidarite-a-benoit-biteau-earl-val-de-seudre-identiterre-ferme-bio-ecocitoyenne-et-conservatoire

 

Signer la pétition Change.org, ici :

 

https://www.change.org/p/soutenons-le-paysan-beno%C3%AEtbiteau-et-demandons-le-r%C3%A8glement-des-primes-aux-agriculteurs-bio

 

L'essentiel de la bataille a lieu sur les réseaux sociaux depuis le 27 juillet 2018.

 

Des actualités et mises à jours sont à consulter sur le site de la cagnotte ou de la pétition aussi, ainsi que sur nos pages Facebook.

 

Page Facebook de la ferme :

 https://www.facebook.com/Earl-Val-de-Seudre-Identiterre-ferme-%C3%A9cocitoyenne-et-conservatoire-1474566816124874/

 

 

Vous êtes plus de 87 869 signataires à nous soutenir, plus de 500 donateurs sur la cagnotte depuis le 27 juillet 2018, et reçus à la ferme en direct, merci de tous vos messages téléphoniques, oraux, écrits, de partout en France et même de l'étranger, merci aux collègues agriculteurs qui se reconnaissent dans cette lutte, touchés et solidaires, y compris en agriculture non biologique ! Merci aux commerçants, vignerons, cuisiniers, artisans, et distributeurs , transformateurs, artistes, etc...

 

message d'un conventionnel.JPG

soutien boulanger bio.JPG

extrait 2 messages pétition.JPG
extraits de messages citoyens sur la pétition.JPG

Vous êtes des milliers "Paysans résistants !" Merci pour les messages ! 

 

Sans-titre-1.jpg

 

 

P8100062.jpg
P8130089.jpg

 

On en parle : Le Parisien, Aujourd'hui en France France 2, Sud Ouest, France bleu, Demoiselle FM, la Nouvelle République, Charente libre, Paysan du midi, France 3 Poitou-Charente, France 3 Bretagne...

IMG.jpg
38168658_1718242861557007_3965393796585226240_n.jpg

 

Sur France Info, France 2 :

fb-france2.png

https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/aides-de-l-europe-le-cri-d-alarme-d-un-eleveur-bio_2886015.html

 

 

 

Sur France 3 Poitou-Charentes :

logo-france3.jpg


 

164234132_20180803_NR.HR.jpg

paysan-du-midi.jpg

 

sud-ouest.jpg

 

 

Ecoutez France Bleu:

 

 

 

france bleu.JPG

 

lien vers la radio :  https://www.francebleu.fr/emissions/nos-journaux/la-rochelle

 

+ Demoiselle FM , Charente-libre...à suivre ! 

 

37981060_10214317517346442_406280575939248128_n.jpg

4 députés de Charente-Maritime (LRM et LR), et 1 député des Bouches-du-Rhône (UDE) ont écrit au Ministre de l'Agriculture et au 1er Ministre de leur propre initiative ! 

 

[Aides PAC Bio] Courrier Travert.jpg

 député françois-michel lambert.jpg

 

 

contact@didierquentin.com_20180803_123901 (1).jpg

 

samedi 18 Août :

charente-libre-18-août-2018.jpg

 

hélene fm.JPG

 

 

Benoît Biteau soulagé. L’agriculteur bio de Sablonceaux, près de Saujon, qui réclamait le paiement d’aides européennes depuis 2015, a obtenu gain de cause. Après avoir médiatisé son combat fin juillet, il avait reçu le soutien des députés de la Charente-Maritime, qui avaient saisi le Ministre de l’agriculture. Le message a été entendu dans les plus hautes shpères de l’Etat qui lui a confirmé mardi le versement de ces aides dans les prochains jours. Enfin que partiellement, comme il nous l’a expliqué :

 

la suite, écoutez sur le site de la radio : http://www.helenefm.com/?p=30058

 

 

Mercredi 23 Août : Le Figaro

 

le figaro.JPG

Les agriculteurs bio, ces oubliés de la Pac

Les agriculteurs bio, ces oubliés de la Pac

La grande majorité des paysans bio en France affiche d'importants retards de paiement de l'État. Ils ont décidé de se battre pour toucher d'indispensables subventions.

«On assassine le modèle agricole vertueux», dénonce Benoît Biteau, paysan basé à Sablonceaux en Charente-Maritime. L'auteur de «Paysan résistant!» (éditions Fayard) a décidé de monter au créneau pour défendre les droits des agriculteurs bio. Le conseiller régional de la Nouvelle-Aquitaine, élu sous l'étiquette du Parti radical de gauche (PRG), déplore les retards de paiements des aides de la Politique agricole commune (Pac) aux agriculteurs biologiques. «Une partie des aides dues au titre des années 2015 et 2016 ainsi que l'intégralité des subventions de 2017 n'ont toujours pas été payées aux agriculteurs bio alors que nous respectons nos engagements, de cultiver en prenant soin de la terre. La situation est d'autant plus scandaleuse que les agriculteurs dits conventionnels, qui cultivent à grand renfort de pesticides, ont touché l'intégralité de leurs aides», tempête le propriétaire de la Ferme Val de Seudre Identi'Terre.

Celui qui risque la cession de paiement dit ne pas comprendre «la schizophrénie du gouvernement qui, d'un côté, a de très beaux discours à l'égard de l'agriculture biologique et, parallèlement, assassine les paysans qui ont des pratiques agricoles vertueuses. Certains collègues sont dans des situations financières critiques… Je trouve cela criminel», regrette celui qui a reçu le Trophée National de l'Agriculture Durable en 2009. «Ces retards de paiements sont à la fois dissuasifs pour les agriculteurs qui veulent se convertir au bio et une source de problème pour ceux qui sont déjà engagés en bio... C'est un sabotage en règle contre le développement de l'agriculture biologique», martèle le paysan. Pourtant, l'Etat affiche sa volonté de porter à 15% les surfaces agricoles utiles en agriculture biologique d'ici à 2022, contre 6,5% aujourd'hui.

27.000 paysans concernés

Le problème n'est pas nouveau mais «il n'y avait jamais eu autant de retard de paiement», affirme Guillaume Riou, président de la FNAB lui-même concerné par le problème. Depuis 2015, plusieurs aides de la politique agricole commune (PAC) visant à soutenir l'agriculture biologique sont versées avec retard. En cause, officiellement, un problème informatique lié au boom de l'agriculture biologique, selon l'Agence de services et paiements (ASP), organisme public payeur des aides européennes. La PAC est organisée en deux piliers. Le premier est le plus important, il repose sur les aides directes versées en fonction du nombre d'hectares exploités par l'agriculteur. Il favorise donc les fermes les plus grandes. Le second - qui soutient notamment le développement de l'Agriculture biologique et de l'agroécologie - est versé une fois que l'enveloppe du premier a été connue. «L'Agriculture biologique est ainsi le parent pauvre en termes de délais de paiement», souligne Guillaume Riou, agriculteur basé dans les Deux-Sèvres. Les trois quarts des près de 36.000 agriculteurs bio en France, soit près de 27.000 paysans, ont ainsi connu des retards de paiement.

Les appels au secours des agriculteurs bio semblent être entendus. «Ça avance mais il serait bon que les choses accélèrent et il faut mieux anticiper les prochaines échéances», indique Guillaume Riou. De son côté, Benoît Biteau reste combatif et prépare de nouvelles actions d'ici la fin du mois.

 

Source : http://www.lefigaro.fr/conso/2018/08/23/20010-20180823ARTFIG00035-les-agriculteurs-bio-ces-oublies-de-la-pac.php



13/08/2018
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 816 autres membres