Benoît Biteau, paysan agronome

Benoît Biteau, paysan agronome

Bassines et eau en Poitou-Charentes : projet de territoire ? Note technique et vidéo de @Benoît Biteau

ponthioux2.jpg

 

 

68744986_503600103736781_5607939588661182464_o.jpg

 


niort.JPG

Photo : www.latelierdesmuses.com extrait du tournage vidéo ci-dessous.

 

 

Benoît Biteaudéterminé.
13 h
 

[Climat, eau, mer, littoral & agriculture]

Puiser l’eau souterraine de qualité pour la stocker en surface et la rendre disponible pour soutenir le modèle agricole qui détraque le climat, dévaste les biodiversités sauvages et domestiques, et notre santé, en produisant à grand renfort d’irrigation, de pesticides et d’engrais de synthèse, n’est que fausse bonne idée et fuite en avant.
L’eau est patrimoine commun de l’humanité. Le respect de cette ressource et l’obligation de son partage équitable, devient désormais une urgence absolue.
Exigeons donc une approche globale, une vision à long terme et le respect du « Lien Terre-Mer ».
C’est pourquoi je considère que la sollicitation de l’avis conforme du Conseil de Gestion du Parc Naturel Marin est incontournable sur ces projets de « bassines » et doit se substituer aux arrêtes préfectoraux des 4 départements de Poitou-Charentes, où la situation sur les bassins versants et en mer, est extrêmement critique.
C’est d’ailleurs le plus robuste outil scientifique, démocratique et territorial, en raison de la diversité de ses membres, pour permettre de vérifier la pertinence, la cohérence et la légitimité de ces projets financés par des enveloppes publiques pharaoniques.

Retrouvez la vidéo sur la web tv du Député ou sur la webtv de la ferme 

https://www.smartrezo.com/…/tv-benoitbiteau-depute-europeen…

 

 

note technique irrigation benoit biteau page 1.jpg
note technique irrigation benoit biteau page 2.jpg
note technique irrigation benoit biteau page 3.jpg
note technique irrigation benoit biteau page 4.jpg
note technique irrigation benoit biteau page 5.jpg

 

 

Télécharger le fichier PDF de la note technique ici : 

 

note-technique-stockage-de-l--eau-irrigation-benoit-biteau.pdf

----------

 

Quelques liens et documents :

Communiqué de presse de la Préfecture 

Une délégation du collectif "Bassines non merci" a été reçue, à sa demande, ce jour, à la préfecture des Deux-Sèvres

 

 

http://www.deux-sevres.gouv.fr/Publications/Salle-de-presse/Une-delegation-du-collectif-Bassines-non-merci-recue-a-sa-demande-ce-jour-a-la-prefecture?fbclid=IwAR3UJNn_1nZXNqBO2MbtdFxoh2weFR2aVFGe4kib3koC4YvlUQEar6PdKds

 

 

Alors les grands défenseurs du modèle vendéen des Bassines ?

" Mais vous savez en Vendée les bassines permettent d'éviter les assecs des rivières "!

On voit çà, malgré un hiver pluvieux, des dizaines de bassines déjà en place et des dizaines à venir, les rivières sont déjà assecs et le Préfet doit prendre des arrêtes !

A l'évidence, une fois de plus, l'actualité nous donne raison : les ressources du milieu naturel sont insuffisantes pour remplir autant de bassines avec autant de prélèvements dans les nappes.

"Mais il n'y a pas pire sourd que celui ne veut pas entendre..."

Citoyens, citoyennes ,la mobilisation devient insuffisante pour contrer ces projets face au bulldozer de la FNSEA et de l'Etat : si vous ne voulez pas voir nos milieux naturels être condamnés, il va falloir rejoindre le collectif et c'est GRATUIT !

BASSARAN OU NO BASSARAN ? 

 

https://www.francebleu.fr/infos/agriculture-peche/secheresse-premieres-restrictions-en-loire-atlantique-et-en-vendee-1590833098?fbclid=IwAR2GQ-BYPusGC6iORQvtinlApaJ7loInSirAWu524IRTB1GilYcxurAEHrQ

 

https://www.lanouvellerepublique.fr/deux-sevres/bassines-les-opposants-refroidis?fbclid=IwAR2HxWsUJRDPlDVXbfYoSJSTiV6wT2_QGHSo4ayr33d8gC8U15WcUdaOF0I 

 

Retrouvez l’article du Courrier de l'Ouest de notre RDV avec le Préfet.

Malgré une forte représentation du monde agricole dont Amandine Pacaut, maraichère et porte parole de la Confédération paysanne et Benoît BITEAU, paysan bio et Députée Européen, pour revendiquer un autre projet, construit sur la base d'un véritable projet de territoire, le Préfet n'a pas répondu à nos requêtes et s'est empressé de faire un communiqué de presse pour affirmer son soutien à ce projet.

La lettre ouverte adressée aux députés ne restera pas lettre morte.

Retrouvez-également la lettre adressée au Préfet et la note technique du député Européen montrant les limites du protocole et de la nécessite de réviser cette irrigation intensive.

Le collectif reprendra bientôt ses réunions de travail, la lutte ne s'arrête pas !

NO BASSARAN

 

IMG_20200601_132805.jpg

 

IRRIGATION  La justice confirme l'illégalité de l'autorisation unique de prélèvement sur le bassin de la Seudre, par un arrêt rendu le 19 mai dernier.

Notre communiqué de presse à lire ici : https://mailchi.mp/3ebeed89ba04/appel-aup-seudre
 
L’image contient peut-être : plein air
 
Lien ici : 
 
 
 
 

Appel à mobilisation et "jumelage" entre collectifs de la part de la cofondatrice du collectif "Sablonceaux Saujon No Goudron!" ( 915 membres)  et celui du "collectif contre l'empoisonnement des pesticides aériens et terrestres" ( 5157 membres)

 

 feu-rouge.jpg

 
Pour info et alerte :
 
200 projets de bassines en Poitou-Charentes et 400 millions d'euros d'argent public... le vôtre...
Il existe aussi 9 projets de ce type ( moindre importance) de bassines " retenues de substitution "sur la Seudre, pour stocker 3 millions de m3 ...exposition de cette eau à l'air et aux pollutions, pompée dans les nappes phréatiques, ce qui devrait rester sous terre .... ( évaporation, multiplication de bactéries algues etc ...)
 
Je vous propose donc de vous mobiliser de nouveau avec notre collectif forte de 915 membres actuellement, en tant qu'usagers de l'eau ( mer, estuaire, rivières et activités économiques liées) pour protéger cette ressource en amont et en aval, et en apportant notre soutien et notre détermination, renfort au collectif des Deux-Sèvres Bassines non merci, rassemblant des milliers d'habitants et acteurs de nos territoires !
 
Une sorte de jumelage de collectifs.
 
Je fais partie personnellement de ce collectif et suis allée à de nombreux événements d'opposition à ces projets écocides depuis des années.
----------------------
Pour vous rendre compte des impacts :
+ note technique jointe ( que je mettrai aussi en fichiers à télécharger)
Bassines Nonmerci
1 juin, 15:47 ·
Merci à Benoît Biteau, Député européen, Conseiller régional, paysan bio, conservateur du patrimoine naturel pour ce travail réalisé en vu de la rencontre avec le Préfet.
Depuis le début, il a amené son soutien sans faille à notre lutte car il sait mieux que quiconque les insuffisances du protocole, les supercheries des mesures prévues , pour avoir lui même converti la ferme familiale conventionnelle en ferme paysanne bio et dans une véritable démarche agro-écologique.
NO BASSARAN
 
 
Il y aura sans doute une "simple consultation" du public... certainement en pleines vacances quand personne ne sera plus vigilant et attentif...et quand il y aura des restrictions d'eau, des coupures d'eau potable comme on a déjà connu à Royan, ou des plages aux algues vertes, ou polluées donc interdites....
 
Peut-on continuer ainsi et sans vraiment de participation active des citoyens ?
--------------------------------
Alors les grands défenseurs du modèle vendéen des Bassines ?
" Mais vous savez en Vendée les bassines permettent d'éviter les assecs des rivières "!
On voit çà, malgré un hiver pluvieux, des dizaines de bassines déjà en place et des dizaines à venir, les rivières sont déjà assecs et le Préfet doit prendre des arrêtes !
A l'évidence, une fois de plus, l'actualité nous donne raison : les ressources du milieu naturel sont insuffisantes pour remplir autant de bassines avec autant de prélèvements dans les nappes.
"Mais il n'y a pas pire sourd que celui ne veut pas entendre..."
Citoyens, citoyennes ,la mobilisation devient insuffisante pour contrer ces projets face au bulldozer de la FNSEA et de l'Etat : si vous ne voulez pas voir nos milieux naturels être condamnés, il va falloir rejoindre le collectif et c'est GRATUIT !
BASSARAN OU NO BASSARAN ?
 
 

Le scandale des bassines en Vienne

 
 

Lettre ouverte aux députés Mme Delphine BATHO, Mme Frédérique TUFFNELL et
Mr Guillaume CHICHE, membres du nouveau groupe parlementaire.

Mesdames les Députées, Monsieur le Député,

Vous nous avez annoncé ces derniers jours votre engagement : vous vous êtes investis dans la création d’un nouveau groupe parlementaire à l’assemblée nationale, nommé « Écologie, Démocratie, Solidarité ».

Issu d’une scission avec le groupe « La République En Marche », vous dites vouloir incarner une nouvelle forme de politique et tirer les leçons de l’épisode pandémique en cours. Ce « monde d’après », vous le souhaitez plus juste, écologique, démocratique et solidaire.

Ce sont des valeurs, dans lesquelles notre mouvement, le collectif « Bassines Non Merci » ne peut que se reconnaître. Nous les avons défendues devant vous, à chaque fois que nous nous sommes rencontrés dans le monde d’avant.

Vous voulez tirer les enseignements du passé, aussi nous sommes certains que, conscients des causes qui nous mènent droit à la catastrophe, à savoir la surexploitation des ressources naturelles dans un unique objectif d’accaparement et d’enrichissement de quelques uns,

Vous saurez répondre à cette simple question :

« Madame BATHO, Madame TUFFNELL, Monsieur CHICHE ; les projets de bassines qui fleurissent sur les territoires où vous exercez vos mandats de députés sont-ils, d’après vous, Écologiques, Démocratiques, et Solidaires ? ».

Et si vous pensez, comme nous, que ces centaines de projets de Bassines ne sont ni Écologiques, ni Démocratiques, ni Solidaires, comment pensez-vous faire pour empêcher concrètement leurs réalisations et promouvoir réellement une agriculture soucieuse de ce bien commun précieux qu’est l’eau –en particulier l’eau des nappes phréatiques-, une agriculture avant tout respectueuse de l’environnement et de la santé des populations ?

Soyez assurés, Mesdames et Monsieur nos représentants du peuple au parlement que votre réponse à cette question constituera un élément tangible et concret pour permettre à l’ensemble des citoyens de juger de l’authenticité de votre nouvelle ligne politique.

Nous vous remercions par avance de votre réponse, que vous pourrez nous adresser à l’adresse mail (bassinesnonmerci@gmail.com) , ou par voie de presse.

Citoyennement

Le collectif « Bassines Non Merci »

 

Le site du collectif : 

https://bassinesnonmerci.fr/index.php/les-bassines-cest-quoi/



04/06/2020
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 898 autres membres