Benoît Biteau, paysan agronome

Benoît Biteau, paysan agronome

Aidons Emilie Lucot, paysanne bio : 220 poules volées... cagnotte solidaire !

60977102_2850282758529274_2390462515009028096_n.jpg
Notre amie Emilie jeune paysanne bio en côte d'or a été victime du vol de toutes ses poules... 

Une cagnotte solidaire a été mise en place pour l'aider, afin que sa ferme puisse poursuivre son activité et Emilie son métier et sa vente directe...merci à vous de lui apporter votre soutien et de partager diffuser.

 

Lien vers la cagnotte : www.lepotsolidaire.fr/pot/att9dh1n

 

Courage Emilie ! On te soutient, voilà nos radis !!!!!!!

 

61364483_2852557678301782_750442163703119872_n.jpg

 

 

Pour aider, c'est ici >>>>>  www.lepotsolidaire.fr/pot/att9dh1n

 

...En pleurs

 

 emilie.JPG

Côte-d'Or : 220 poules pondeuses volées dans un élevage bio à Auxonne

 - 
Par France Bleu BourgogneFrance Bleu

A Auxonne, en Côte d'Or, un élevage de poules pondeuses bio a été victime d'un vol : plus de 200 volatiles ont été dérobés. Le montant du préjudice se monte à 3.500 euros. 

Des poules bichonnées

La ferme de Rosière est un élevage de poules pondeuses en AB, dans le respect du rythme naturel des poules, autrement dit, aucun éclairage artificiel n'est mis en fonction pendant l'hiver pour ne pas épuiser les poules, car cette période est un temps de repos, qui dure de mi-décembre à mi-janvier. Pendant cette période, la ponte diminue. 

Mais ce n'est pas la seule attention dont bénéficient les poules de cette ferme. Elles ont aussi un parcours herbeux de 3.000 mètres carrés, ainsi qu'une aire paillée bio locale, elles sont nourries avec des céréales de la région de Flagey les Auxonnes. 

Ces gallinacés sont nourries manuellement et les œufs sont ramassés deux fois par jour, triés, et préparés par Emilie qui sélectionne aussi avec soins des races rustiques.

Un préjudice important pour la ferme

Toutes ces soins et cette sélection se traduisent par un coût de 15 euros par poule. Or la ferme a été victime d'un vol il y a un mois. 220 volailles ont disparu ce qui porte le préjudice à 3 500 euros, sans compter le manque à gagner au niveau de la vente des œufs. Des cameras ont montré qu'il s'agissait d'individus cagoulés et extrêmement organisés et dont le véhicule était resté hors champ.

Une cagnotte en ligne pour aider Emilie

L'association "les canards en colère" spécialisée dans la défense de l'élevage et l'agriculture française, contacté par l'éleveuse, vient de créer une cagnotte solidaire pour lui venir en aide et sauver sa ferme. Elle a été mise en ligne ce lundi et à l'heure où nous écrivons ces lignes, elle comptait 170 euros de dons. L'objectif est d'obtenir au moins 3.500 euros  pour au moins couvrir le montant des 220 poules volées.   

 


11/05/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 904 autres membres