Benoît Biteau, paysan agronome

Benoît Biteau, paysan agronome

Film animalier 2017 : les maraîchins et la jersiaise

2017, année sans veaux ou presque...

 correctif le 17 octobre : Nénuphar est une fille !

 


IMG_0017.jpg

Abruti, le maraîchin retraité

 

14352387_1572757996365599_5154134947143122278_o.jpg

Abruti, à ses heures de gloire...

14361330_1572695743038491_631977348789969293_o.jpg

 

Sieur Abruti, notre héros, s'est avéré précocement stérile puisque ayant honoré ses dames (preuves photographiques et témoins à l'appui), nos belles maraîchines n'ont pas connu les joies de la maternité cette année... Il passe donc paisiblement sa retraite avec LULU le mulet, tandis que nous avons eu la joie d'accueillir la star Fernandel pour le remplacer au meuh levé, pour le casting des aventures "Au bonheur des vaches". N'ayant rien à envier à Rocco, discret, un peu Dandy, mais semble-t-il efficace, Fernandel a donc rejoins le plateau de tournage des marais de la réserve naturelle pour séduire le harem.  Il pourra toujours leur chanter Ignace... puisque Ignace, aussi- quelle félicité ! - est quant à lui devenu l'étalon Baudet du Poitou ! 

 

20799118_10211682127542833_5889607764915134018_n.jpg

Fernandel, les vaches et le prix saunier...

 

IMG_20170624_180645.jpg

Ignace, tant chanté par Fernandel...

 

Puis, un jeune premier est venu faire son entrée dans l'équipe des acteurs prépondérants de la ferme...

Neptune, jeune talent né en janvier, nous a été recommandé par Théophane qui est parti remonter une ferme en Ecosse et il nous a donc confié ce jeune premier de la classe.

 

21268119_2012114069065150_962770502_o.jpg

Neptune, le maraîchin de janvier

 

 

Ah Neptune ! Il pourra espérer remplacer Fernandel, lorsqu'il aura acquis quelques heures d' art comique et acrobaties diverses, et cours réservés aux adultes dans l'art d'aimer ! Pour ce faire, il a été en stage avec les juments Trait Poitevin Mulassier, qui, en bonnes vieilles gardiennes des prés, lui inculqueront sans manières, l'art de devenir cavalier avec les femelles à mamelles ! Il en a été tellement ému qu'il faisait des bonds dans la prairie sans petite maison....

 

Puis... surprise !

 

A l'occasion d'un changement de parc naturel avec les Dames maraîchines, nous voilà avec Brina et Muguette, les inséparables jersiaises (presque soeurs jumelles ! Mais pas Demoiselles de Rochefort ), qui l'air de rien avait commis quelques cabrioles bien avant d'échapper à leur destinée première : la fin de leur carrière, clap de fin, en novembre 2016. Sauvées in extremis, elles étaient arrivées à la ferme en décembre, scrutées par Abruti mais qui n'avait pu les séduire que du regard, puisque n'ayant pas la même loge !

Nous les avons placées avec les chèvres - dont Nabila à ses débuts tétées visuelles- pour les amener en fin d'été rejoindre les maraîchines à La Massonne.

 

Brina, d'un naturel plutôt calme et nonchalant, avait fait un sketch étonnant à Benoît, pour que celui-ci lui ouvre la clôture qu'il avait refermée la veille.

C'est que la bougresse l'engueulait fort afin d'obtenir une sortie permissive sans donner clairement de raison à sa saute d'humeur...

Benoît, en metteur en scène et impresario confiant, lui a donc ouvert les portes du succès, sans trop savoir pourquoi de telles réclamations et de soudains caprices de starlette sans haras.

Elle est donc ressortie, au pas cadencé, roulant ses fortes hanches et traînant sa forte poitrine, façon hollywoodienne, dans les herbes sauvages des marais. Elle savait où elle devait aller et se retournait en appelant son mécène du Meuh qu'elle pouvait, afin de bien se faire remarquer...

 

"Suis-moi, beau gosse, j'ai un truc à te montrer ..." semblait-elle lui susurrer en mode Pin-up !

 

Les voilà tous deux partis en grande vadrouille, jusqu'au fond d'un îlot.

Oh, ce n'était pas le décor exotique du "Sauvage" avec le couple Deneuve-Montand, non, non... mais un petit coin de marais bien paisible, sans caméra ni surveillance.

 

Et là... surprise !  Késako ? Un petit 100 % Jersiais !

 

IMG_20170909_105547.jpgIMG_20170909_105611.jpg

Nous l'avons baptisé Nénuphar des marais et avons découvert que son père était Kézako, le fils de sa copine Muguette...

Avouez tout de meuh, que l'intrigue de ce scénario était bien meuh né ! 

 

Plus belle la vie !

 

"Un tien veau mieux que deux tu l'auras"...

 Texte : Stéphanie Muzard. 

 

IMG_0066.JPG
 

 

 

 

 

 



20/09/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 715 autres membres