Benoît Biteau, paysan agronome

Benoît Biteau, paysan agronome

Des africains burkinabè avec le collectif sylvagraire, à la ferme.


Lundi 8 Décembre 2014.

 

Benoît a été invité aux rencontres sylvagraires d'Azay-le Brûlé Samedi 6 décembre. A son tour, il a accueilli sur la ferme en agroforesterie, un petit groupe bien sympathique composé d'anciens horticulteurs producteurs de semences, de passionnés des arbres, et des haies, d'un réalisateur de documentaire :

 Sylvain, Françoise, Brigitte, François, Fabien et Franck. Ils sont venus accompagnés de deux africains agronomes, économistes du Burkina Fasso de l'ONG Terre Verte :

Seydou Kabore, travaillant à la ferme pilote de Guiè et Pamoussa Sawadogo, travaillant à la ferme pilote de Filly...

 

 

 

pamoussa-seydou.jpg

Pamoussa et Seydou, avec le maïs population de Benoît.

 

Ou_est_le_burkina.jpg


 

Bienvenue sur le site de TERRE VERTE

Intégrer la sauvegarde de l’environnement dans l’agriculture sahélienne au Burkina Faso. http://eauterreverdure.org/

champ Zai Guie Terre Verte

L’ONG TERRE VERTE intervient au Burkina Faso depuis 1989 dans la réalisation de périmètres bocagers (wégoubri en langue mooré), un concept nouveau d’aménagement rural mis au point par la Ferme pilote de Guiè dans les années 90 et maintenant repris dans d’autres fermes pilotes burkinabè.

La dégradation du milieu rural sahélien s’est aggravée durant ces dernières décennies, mettant en péril les populations rurales. L’embocagement de l’espace rural permet de résoudre les problèmes liés à cette agriculture extensive.

Par une approche globale du problème, la Ferme pilote de Guiè a réussi à intégrer la sauvegarde de l’environnement dans l’agriculture sahélienne. Le concept repose sur la création de périmètres bocagers en copropriété, comprenant des parcelles individuelles et des communs dont la gestion est organisée autour d’un groupement foncier des bénéficiaires. Il en résulte un milieu totalement restauré où agriculture n’est plus synonyme d’érosion, où élevage n’est plus synonyme de surpâturage et où les arbres et arbustes sont harmonieusement intégrés à l’environnement.

C’est ce concept que nous vous invitons à découvrir au travers de notre site.

Bien environnementalement vôtre.

Henri GIRARD Président de TERRE VERTE Coordonnateur Burkina Faso Directeur de la Ferme pilote de Guiè

Réunion des agriculteurs de Doanghin

 

TERRE VERTE, ainsi que ses partenaires burkinabè (ZORAMB NAAGTAABA, FILLY WEMANEGRE, TENKEEGA), sont des associations engagées dans le développement rural au Burkina Faso (Afrique de l’Ouest). Il s’agit d’un développement rural familial et communautaire basé sur la restauration des sols, l’aménagement d’un bocage spécifique au Sahel et la mise en place d’une agriculture durable. Notre

principe est de protéger les sols et de garder l’eau de la pluie pour créer un Sahel verdoyant. TERRE VERTE a été créée le 23 Avril 1989 à Landrecies (France) pour être le relais européen de l’AZN (Association Zoramb Naagtaaba), créée le 27 Janvier de la même année pour servir de cadre juridique à la Ferme Pilote de Guiè dont les travaux débuteront le 14 Décembre 1989.

Chantier bulli de Guie-Tibkulga 2010

Depuis, nous n’avons de cesse de nous consacrer à démontrer que vivre dans la campagne sahélienne n’est pas une fatalité, mais que les difficultés environnementales sont des défis que les populations peuvent relever par une gestion rationnelle de leurs ressources naturelles.
TERRE VERTE a ouvert en 2001 une représentation au Burkina Faso et deux autres fermes ont été créées :
Celle de Filly en 2007 par l’AFW (Association Filly Wémanegré)
Celle de Goèma en 2008 par l’ATG (Association Tenkeega)

Forts de l’appui d’un réseau de partenaires, de donateurs et de personnes ressources, nous nous consacrons à intégrer la sauvegarde de l’environnement dans l’agriculture sahélienne au Burkina Faso. Pour bien découvrir la vie de nos fermes, nous vous invitons à en lire les pages dédiées et leurs publications.

Guiè

Guiè, la ferme pionnière

Rencontré en 1986, lors du premier voyage d’Henri GIRARD au Burkina Faso, le village de Guiè a d’abord été l’objet d’une étude de faisabilité durant l’année 1987. Puis, suite à la création de l’Association ZORAMB NAAGTAABA (AZN) le 27 janvier 1989, la Ferme Pilote de Guiè (FPG) est lancée le 14 décembre de la même année. Le nom de Guiè est chargé de sens pour l’AZN. Il signifie en effet « défi » et le combat de l’AZN a été un défi de tous les jours dès ses premiers pas.

 

1989 construction du premier batiment AZN FPG

Les 5 premières années ont été consacrées à l’implantation de la ferme et aux premières expériences agroenvironnementales. Dès 1992, un premier périmètre expérimental de 4 hectares est créé au sein de la ferme pour y tester les dispositifs d’embocagement : diguettes, mares, haies vives, rotation culturales. Si la haie vive prospère rapidement, les cultures ne donnent pas de résultats satisfaisants dans les premières années.

En 1995 est lancé notre premier périmètre bocager villageois, à Guiè, dans le quartier de Kankamsin : deux hectares pour une première démonstration in situ. Rudimentaire, la clôture n’est alors faite que de quelques fils barbelés.

 

Périmètre bocager Guie Tankouri 2003

En 1996, un second périmètre (Zemstaaba) de 8 hectares est réalisé non loin de là, suivi en 1998 du premier grand périmètre, Tankouri, sur les 100 hectares duquel, le système d’aménagement bocager est mis au point dans ses grandes lignes. Trois autres grands périmètres suivront entre 2004 et 2008 dans les villages de Douré, Doanghin et Cissé-Yargho.

Champ sorgho zai 2007

 

En 2001, notre découverte des techniques du zaï dans le Yatenga (nord-ouest burkinabè), sera un tournant dans nos expérimentations auxquelles il manquait un moyen efficace de restauration des sols dégradés. Rapidement, nous nous sommes approprié cette technique qui nous a permis d’obtenir dés 2006 les premiers résultats concluants en matière d’agriculture durable au sein de nos champs expérimentaux. Parallèlement, des recherches sont menées dans le domaine de l’élevage, particulièrement la gestion rationnelle des pâturages.

Il nous a donc fallu une quinzaine d’années pour parvenir à un système fiable d’aménagement et de mise en valeur des terres dégradées. Aujourd’hui le grand défi est de faire passer ces techniques éprouvées dans les pratiques agroenvironnementales des agriculteurs de notre région.

Ferme Pilote de Guie 2007

 

 

Filly

Filly, la ferme des Yaadsé.

Filly Yatenga Mars 2007

Connu par la Ferme Pilote de Guiè lors de son voyage d’étude sur le zaï en 2001, le village de Filly est venu visiter l’AZN et s’est ensuite intéressé à la création d’une ferme pilote.

Nous avons pu nous y consacrer qu’en 2007, sur la base de leur association villageoise dénommée Association Filly Wémanegré (AFW), ce qui signifie : association pour l’aménagement de la brousse de Filly. Elle fut créée le 7 avril 2007 et a obtenu son récépissé administratif le 11 juillet suivant.

La volonté des habitants de Filly est de trouver des solutions aux difficultés agro-environnementales auxquelles ils sont confrontés : dégradations et pertes considérables des terres cultivables, baisse alarmante de la pluviométrie et des rendements des cultures, surpâturage, disparition du couvert végétal, amenuisement des ressources forestières et hydrauliques.

Filly plantation cloture mixte 2009

La construction des premiers bâtiments débuta en octobre 2007 sous forme de chantier école, suivie rapidement de l’aménagement d’un premier périmètre bocager de 23 hectares. Un second périmètre de 86 hectares fut réalisé en 2009.

La ferme pilote a maintenant pris son envol pour devenir un outil efficace face aux problèmes agro-environnementaux des temps actuels, pour la fierté des Yaadsé* de Filly et environ.

*Yaadsé : habitants de la région du Yatenga.

 

Filly FPF AFW 2011

 

 Quelques photos de leur visite, prises par Franck et Sylvain :

 

 

Ils sont repartis avec le DVD du film "Sans terres et sans reproches" offert par Stéphanie, quelques semences populations par Benoît.

Nous avons passé un agréable moment en bonne compagnie, avec échanges fructueux de connaissances ou encore de bons films, sites, informations !

Nous leur souhaitons un très bon retour et de magnifiques expériences fertiles !

 

 



08/12/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 715 autres membres