Benoît Biteau, paysan agronome

Benoît Biteau, paysan agronome

Les produits de la ferme et la vente directe


De nouvelles affiches de la ferme sont arrivées !

Stéphanie, devenue paysanne et produisant ces fromages,  est aussi artiste professionnelle. Elle a réalisé ces affiches imprimées à très faibles exemplaires pour mettre à la p'tite boutique de vente directe ! De la conception à la réalisation.

On y découvre les différents fromages, tous avec le nom créé, donc UNIQUES...

 

A noter : le CylinbiQ a été trouvé par Jean-Michel, notre salarié, et la pyramide ToutenbiQ par Antoine, le petit "paysan de la République". Le reste , c'est Stéphanie.

 

Le "brainstorming" a eu lieu en plein repas commun le midi, comme quoi, la communication de la ferme est une histoire de famille. Et oui, Jean-Mi fait un peu partie de la famille ! Il faudra d'ailleurs écrire un article un jour sur lui... car à la ferme, le volet social et l'emploi sont eux aussi importants et sur, nous le croyons, un mode humaniste et épanouissant...où chaque personne peut, si elle en a envie, participer à sa mesure...dans la joie et la bonne humeur !

En attendant... ces fromages sont uniquement en vente directe et c'est la saison !

Nous n'avons que des retours positifs et de clients fidèles gourmands !

Certains soutiens amicaux de notre réseau société civile viennent même d'assez loin lorsqu'ils sont de passage dans notre département !

 

40X60_Vertical-recadrée.jpg

 

 

 
Authentiques, c'est notre Nature ! Vive l'Agri'Culture !
DSCN2049.jpg

DSCN2050.jpg

DSCN2051.jpg

DSCN2052.jpg

06/08/2016
1 Poster un commentaire

Fromages Cabri'cornes © 2016, vente directe à la p'tite boutique !

DSCN1808.jpg

Notre stagiaire Alicia, lycée agricole de la MFR du Marais Poitevin, en seconde Bac pro,

apprend le Fromage de chèvre bio artisanal, moulé à la louche dans le p'tit labo...

 

Et c'est parti pour une nouvelle saison de Fromages Cabri'cornes © !

 

En effet, après un an d'arrêt de production, nous redémarrons lentement mais sûrement notre petite fabrication artisanale au lait de nos chèvres poitevines. Nous fabriquons des fromages lactiques au lait cru, ce qui est incompatible avec le traité TAFTA ou TIPP. ( Cliquez, nous avons signé la pétition en lien ou ici : https://actions.sumofus.org/a/mettez-fin-aux-negociations-du-ttip-tafta?sp_ref=194680759.99.166179.f.524277.2&source=fb ). Notre ferme est hors Tafta !

DSCN1815.jpg

Sur notre frigo depuis un bout de temps, résistance !

 2016-vente-directe.jpg

2015 fut sans traite de nos chèvres et donc sans fromages mais c'était l'occasion pour réaménager, agrandir l'espace de travail et faire des travaux pour notre petit labo et atelier de transformation tout lumineux, tout neuf !

 

  • espace vestiaire
  • espace plonge
  • sas hygiène
  • une salle de transformation et égouttage, affinage
  • nous aurons prochainement installé notre cave à fromages, pour l'affinage, dans un réfrigérateur réglé à cet effet !
  • une p'tite boutique avec les confichèvres©

Evidemment, le démarrage fût long vers la réussite car il a fallu faire des essais, redonner une ambiance propice à cet espace pour que les bonnes levures puissent s'installer.

Le cheptel étant réduit, mais de nouveau en progression, la quantité de lait étant insuffisante au départ, vu que nos chevreaux sont élevés sous leurs mères, nous en avons profité pour créer de nouveaux produits comme les confichèvres©.

 

Mais désormais, nous pouvons de nouveau proposer en vente directe, nos délicieux Cabri'cornes© !

 

 pour-qui-le-2.jpg

 

 A noter :

 

Horaires de la p'tite boutique:

11h à 13h et selon présence.

 

Comme la production est encore mini et en plein démarrage, et que les plus gourmands sont très rapides et avides, ne pas hésiter si vous habitez un peu loin à téléphoner pour vous informer et réserver avant de vous déplacer au 05 46 93 44 62 !

 

Merci !

 

 

Le béberthegille© à l'étude...

 

Depuis le temps que j'en avais envie...jamais - lorsque Bébert, le papi berrichon, me les a offerts voilà plus de 15 ans- je n'aurais pensé les utiliser à faire du fromage bio de chèvre poitevine avec...c'est beau des faisselles en terre cuite vernissées avec du caillé dedans.

 

Réalisation d'un fantasme en cours...ainsi est né le Béberthegille©, je n'arrive pas à trouver un autre nom ... Berthegille est notre village et désormais, il a ses fromages !

 

Béberthegilles© étapes par étapes...

 DSCN1831.jpg

 

DSCN1833.jpg
DSCN1874.jpg


13/05/2016
6 Poster un commentaire

Nouveau ! Confichèvre© et Confichoco'chèvre© ! Et Confichèvre rosemarine©...2016

poster.jpg

 

Confichèvre© et Confichoco'chèvre©,

c'est nouveau et c'est une création, recette originale !

Par Stéphanie.

 

 

 

Produit artisanal, unique, bio, ces confitures sont élaborées par Stéphanie, munie de son chaudron magique...

 

Les ingrédients sont d'origine naturelle et biologique, éthique*, locale et lactique sans synthétiques :

 

- à base du lait frais entier (et non de lait en poudre, écrémé ou demi écrémé) de nos chèvres poitevines races locales à faible effectif, traites à la main une seule fois par jour, et en total plein air intégral, nourries à l'herbe, avec leurs petits élevés sous la mère, et heureuses !

- avec du vrai sucre de canne - et non du glucose-,

- aromatisé avec de la vraie vanille bourbon*, du vrai chocolat noir* ou autres épices, plantes, - et non des arômes artificiels

- sans gélifiant chimique

- avec des produits locaux ( cognac ou pineau)

 

Ces produits paysans sont pour l'instant en vente directe, à la ferme (17, Sablonceaux), petite production. Expédition possible avec frais d'envois postaux en plus ( que je ne connais pas encore!).

Peut-être les retrouverez-vous sur le marché dominical de le Gua ( 17) ou encore en toute confidentialité en boutiques bios locales.

 

Confichèvre© et Confichoco'chèvre©, appellations et recettes sous droits d'auteurs !

 

Pour les curieux, c'est une base de confiture de lait, goût comme le caramel (un peu comme le caramel beurre salé breton fait à base de lait de vache) et au chocolat, ça ressemble un peu comme le goût "carambar" mais sans en être l'équivalent car ces produits n'existent qu'à notre ferme...introuvable dans le commerce et certainement pas à base de lait de chèvres poitevines traites à la main, nourries à l'herbe...

 

DSCN1768.jpg

 

Tarifs en Pot de 380 gr :

Confichèvre© : 7 €

Confichoco'chèvre© 8 €

 

Durcit au réfrigérateur, se conserve 1 mois après ouverture au réfrigérateur.

 

 

DSCN1682.jpg

 

Quelques dégustations à Cognac... lors des 1ers essais concluants de recettes !

 

 DSCN1651_1.jpg
DSCN1688.jpg
IMG_0002.jpg

 

Plongez la petite cuillère dans le pot (à conserver un mois au réfrigérateur).

Etalez sur du pain, de la brioche, sur des crêpes... ou encore, pour les accrocs, directement du pot à la bouche ( Si, si, j'en connais que ça rend dingue  et qui, la bouche pleine, semble pouvoir encore parler...

et on arrive à distinguer un ...

 

- "Ferme-moi ça,...c'est mortel... c'est trop bon, ton truc !"
ou encore :
 anecdote :
26 avril, 18:31
 

Une mère, c'est aussi avoir des satisfactions égocentriques culinaires....

Mon fils, en extase, voire excitation indescriptible, s'éloignant avec une assiette des restes du "sauçage" de la bassine en cuivre, pleine de confichèvre nature et qui abandonne ces quelques mots en suspension dans l'air parfumé :

"...hmmmmmmmmmmmmmmmmmm..... la joie de vivre..................................."....

...

Je ne sais pas comment certains peuvent prétendre nourrir la planète à coups de poisons et dans la non passion, mais moi, j'ai trouvé comment nourrir mes enfants et nos clients de ferme paysanne BIO - donc vivante et joyeuse-  !

 

 

D'autres recettes en cours de test :

le confichèvre rosemarine

 

 

Une légère odeur semblable un peu à la pistache parfume actuellement l'air...je cuisine à base de romarin et de lavande.

J'invente avec ce que m'offre la saison au nouveau jardin récent. J'essaie.

 

Le romarin planté au potager l'an dernier a eu du mal à démarrer mais là, il est splendide et fera, j'en suis certaine, un magnifique buisson très vite ! Toutes les bonnes herbes, aromates, et plantes aux vertus phytothérapeutiques s'épanouissent cette année !

 

Cela m'inspire des recettes... menthe, thym citron, ciboulette, thym, sarriette, sauge, lavande, roses, rhubarbe, violettes...

Saveurs étonnantes et originales.

 

DSCN1698.jpg

 

Romarin, encensier, herbe aux couronnes, rose des marins, rose de la mer, rose-marine...et mon esprit voyage. J'ai toujours tenu à avoir chez moi, cette plante toute en sauvagerie et liberté...

 Et les autres belles, qui s'invitent entre elles...

DSCN1700.jpg


DSCN1701.jpg


DSCN1702.jpg


DSCN1703.jpg

 

DSCN1697.jpg

 

Un peu d'histoire...culture, agriculture :

 

Romarin vient du latin rosmarinus signifiant rosée marine, soit parce qu’une légère poussière blanche telle une fine rosée saupoudre ses feuilles, soit parce qu’il recherche les endroits où se dépose la rosée de la mer, c’est-à-dire la Méditerranée. En effet, il est originaire de la région méditerranéenne et de l’Asie mineure. Il fut cultivé dans les jardins des îles britanniques pendant plus de quatre cents ans.
En raison de son feuillage toujours vert, les Egyptiens avaient fait de cette plante un symbole de l’immortalité de l’âme ; ils plaçaient des rameaux de romarin dans la tombe des pharaons afin de fortifier leur âme. Les Grecs lui accordaient une dimension religieuse : d’après la mythologie, les dieux de l’Olympe lui concédaient plus de valeur qu’à l’or. Il avait la réputation d’améliorer la mémoire et les facultés intellectuelles. Pour les Romains, c’était une herbe sacrée qui portait bonheur aux vivants. Ils en tressaient des couronnes qu’ils coiffaient pour des fêtes particulières et qu’ils déposaient sur les tombeaux afin d’assurer aux morts un bonheur paisible dans l’au-delà. L’arôme devait conserver les corps et le feuillage persistant garantir l’immortalité, tout cela procurant aux morts la paix éternelle. Les Romains le faisaient brûler en guise d’encens lors de cérémonies religieuses et funéraires, en raison de son odeur persistante. Ils le dédiaient également à leurs lares(1), esprits protecteurs du foyer. Horace rendit au romarin le plus bel hommage en affirmant : « Si tu veux gagner l’estime des dieux, porte-leur des couronnes de romarin ». Le romarin possède des pouvoirs de protection puissants depuis que les Chrétiens l’associèrent à la Vierge Marie qui se serait reposée au pied d’un buisson de romarin pendant la fuite en Egypte, et qui aurait étendu sur ses rameaux les langes de l’enfant Jésus ; lorsqu’elle reprit l’enfant, les fleurs auraient viré au bleu, couleur qu’elles auraient conservée depuis lors. La légende dit également que, dès ce jour, ses fleurs apparaissent régulièrement le jour de la Passion. Par conséquent, en parfumer sa maison provoque une protection spéciale. En Sicile, on en confectionnait des poupées à l’image des personnes malades pour hâter leur guérison.
Le romarin était connu au Pays de Galles comme protecteur, il servait d’antidote aux forces du mal, il était aussi partie prenante de toutes les cérémonies religieuses et païennes. Au Moyen Age, les gens plaçaient des tiges de romarin sous leur oreiller pour éloigner les mauvais esprits et empêcher les mauvais rêves. On dit qu’un peu de romarin dans un baril de bière protège de l’ivresse et qu’un peigne taillé dans son bois favorise la pousse des cheveux. Au XVème siècle, on prétendait qu’une vigne ou un champ devenait fertile aussitôt qu’un romarin y était planté. On dit que le pied de romarin que l’on plantait dans son jardin ne devait pas avoir été acheté mais plutôt offert par un ami, sinon il porterait malheur. Elaboré en essence, le romarin fut considéré comme une eau de jouvence prescrite par les médecins de la cour de Louis XIV.
Le romarin, comme le thym, devait être planté de préférence le Vendredi Saint, traditionnellement exempt d’influence maléfique, afin qu’il poussât plus rapidement.
D’autre part, le romarin est réputé pour rendre joyeux et provoquer l’amour et la passion à celui qui en porte sur lui. Dans une maison, le romarin porte chance à ses habitants et en éloigne le mauvais sort ; sous un oreiller, il procure un sommeil paisible. On dit aussi qu'un peu de romarin dans un baril de bière protège de l'ivresse et qu'un peigne taillé dans son bois favorise la poussée des cheveux. Au XVème siècle, une vigne ou un champ devenait très fertile aussitôt qu'un romarin y était planté.
Le romarin, traditionnellement considéré comme une plante antivieillissement, stimulante pour l’activité cérébrale et améliorant la mémoire, acquit sa célébrité parce que, distillé, il fut l’élément principal(2) de "l’eau de la Reine de Hongrie"(3), décoction mise au point par un ermite féru de botanique.
Au Moyen Age, le romarin était une herbe utilisée pour purifier l’air et éloigner les maladies contagieuses ; il entrait dans la composition de baumes pour guérir les blessures et les douleurs, ses fleurs préparées en confiture passaient pour "singulières contre la peste" et pour aiguiser la vue si on les mangeait le matin à jeun. Selon les Anglais du nord, un rameau de romarin porté à la boutonnière améliorait la mémoire(4). En Angleterre encore, des brins de romarin noués d’un ruban étaient recouverts de feuilles d’or et étaient offerts comme souvenir aux invités d’un mariage.
En raison des vertus stimulantes sur la mémoire qu’on lui attribue, le romarin devint un emblème de fidélité amoureuse. Le romarin fut réputé pour rendre joyeux et inciter à l’amour pour celui qui en portait quelques branches sur lui.
Certaines traditions se rapportent à la plantation elle-même. Pour qu'une bouture réussisse, il faut, dès qu'on l'a en main, la mettre directement en terre. Un ancien proverbe anglais dit que : « le romarin pousse mieux si sa jardinière "porte la culotte" ». On dit que c’est pour cette raison que certains époux haïssaient secrètement la plante afin qu’elle meure, pour éliminer la preuve de la domination de leur femme.
Le romarin est une plante répulsive aux insectes. C’est une plante efficace pour soigner les aphtes en gargarisme. Mais l’essence de romarin à hautes doses peut être épileptiforme. Le romarin contient de l'huile essentielle et du tanin. Il est désinfectant et révulsif ; il est aussi diurétique. ( source : http://crissoucuisine.blogspot.fr/p/normal-0-21-false-false-false-fr-x-none_9.html )
 

Les vertus et histoire du Romarin :  https://fr.wikipedia.org/wiki/Romarin

 

Les vertus et histoire de la Lavande : https://fr.wikipedia.org/wiki/Lavande

 

Avec ces parfums, me viennent ces images de rosée marine...

Je vais utiliser pour les étiquettes un tableau - "Mer imagin'air"  que j'ai peins récemment en début d'année...

 

DSCN1207.jpg

 

 Ainsi est né ce jour... le Confichèvre Rosemarine© !

 

étiketconfichevre rosemarine dernier modele.jpg


04/05/2016
4 Poster un commentaire

Authentiques fromages de biques, saison 2016

40X60_Vertical-recadrée.jpg

 

Petite production artisanale traditionnelle et journalière, nos fromages au lait cru, lactiques, sont en vente directe à la p'tite boutique de la ferme entre 11h et 13h et selon présence, pour les amateurs de produits paysans de qualité contrôlée, certifiés Agriculture Biologique.

 

La période de fabrication de nos fromages respecte le rythme des saisons et de nos animaux, et débute généralement en Avril pour s'achever en Octobre. La quantité de lait transformé dépend du nombre de mères et de l'allaitement des petits qui restent sous la mère jusqu'à sevrage.

Nous conservons cette race locale ancienne, participons à sa sauvegarde, et sommes membres de l'association A.D.D.C.P.

 

En 1986, alors que les animaux inscrits au livre généalogique étaient inférieurs à 600, la création de l’Association de Défense et de Développement de la Chèvre Poitevine a permis à la race d’atteindre aujourd’hui un effectif de plus de 3600 animaux répertoriés, ceci grâce à l’effort et à la collaboration de tous (éleveurs, Parc Interregional du Marais Poitevin, Institut de l’Elevage, Ministère de l’Agriculture, organisations professionnelles,…). Il s’agit dorénavant de consolider la sauvegarde de cette race par un “plan de pérennisation des élevages et d’accroissement des effectifs”. Pour cela, l’ADDCP a un rôle d’accompagnement des éleveurs et de mise à disposition d’outils d’aide pour les éleveurs.

Plus d'information ici :  http://www.chevre-poitevine.org/lassociation/

 

http://fermevaldeseudre.tvlocale.fr/article-notre-elevage-paysan-bio-de-la-preservation-animale-et-de.html?id=15820

http://www.val-de-seudre-identi-terre.com/stockage-de-l-eau-mais-secheresse-et-climat-l-expertise-de-benoit-biteau

 

 

IMG_0227.JPG

 

DSCN1559.jpg

 

Frais, crémeux ou secs, vous pourrez les déguster nature ou bien accompagnés des confitures de saison de la ferme.

  

Toutes ces petites productions artisanales sont élaborées avec la plus grande attention et avec un ingrédient principal:

de l'Âmour du champ à l'assiette !

 

 IMG_0232.jpg


IMG_0235.jpg


IMG_0260.jpg


05/07/2016
7 Poster un commentaire

Des mains d'artiste, de l'or dans les mains...

Des mains d'artiste, de l'or dans les mains...

sculpture matinale.

Je saisis fermement le moule, ça colle un peu. J'ai peur de gaspiller la matière et de rater le long processus de métamorphose. J'hésite. Je passe d'une main à l'autre ne sachant comment positionner ma main trop petite face à l'enjeu et à la taille. Je n'ai pas des battoires à claquer le beignet des hors-sols mais plutôt à tapoter des touches d'ivoire sur un clavier ou quelques touches de couleurs aquarelles... Allons, bon... "l'éloge de la main", Henri Focillon (1)... ce n'est pas pour les chiens ! On m'a souvent dit que j'avais un sacré "coup de patte "!

 

« L’esprit fait la main, la main fait l’esprit. Le geste qui ne crée pas, le geste sans lendemain provoque et définit l’état de conscience. Le geste qui crée exerce une action continue sur la vie intérieure. La main arrache le toucher à sa passivité réceptive, elle l’organise pour l’expérience et pour l’action. Elle apprend à l’homme à posséder l’étendue, le poids, la densité, le nombre. Créant un univers inédit, elle y laisse partout son empreinte. Elle se mesure avec la matière qu’elle métamorphose, avec la forme qu’elle transfigure. Éducatrice de l’homme, elle le multiplie dans l’espace et dans le temps.»

 

Il faut des gestes précis, rapides. J'ai filmé, dessiné ces gestes plusieurs fois et j'ai vu faire encore hier, ça avait l'air facile. Pas de quoi fouetter un chat. Je ne suis pas plus con qu'une autre ni que mes ancêtres. On n'apprend pas cela à l'école, et c'est dommage ! C'est le B.A.BA.

Allez, courage, et hop hop hop, il ne faut pas hésiter. Dans une main... puis dans l'autre,... on tape au cul, ça se décolle, et vite : on retourne et on remet la matière encore fragile... Rââââahhhhhh, ouf ! C'est bon. ça se passe bien.

Pas beaucoup à faire, quantités très artisanales, presque familiales. Je devrai y arriver.

Deuxième essai. J'hésite encore, j'ai l'impression d'être gourdasse, avec un marron chaud dans les mains pendant quelques secondes qui me paraissent interminables... Hop, hop, hop.....on y va !

Et Merde... raté !

Je mets et remets... ah ben... ça a une gueule de papier mâché...c'est malin, maintenant...c'est tout cassé...on dirait un gloubiboulga !

Apprentissage...

Celui-là, je le met de côté, on verra ce que dit le "patron"...

Je n'aime pas gâcher, surtout le travail des autres. Parce que cette ultime étape, c'est le résultat de milliers d'heures avant en amont. C'est une saison qui recommence, comme tous les ans...et ça fait des millions d'années que des millions d'humains savent faire, un peu partout sur la planète, depuis des civilisations et des civilisations (2)... Je veux aider. Ça n'a pas l'air bien compliqué pourtant.

Bon. Allez, pas la peine de soupirer, de retenir ton souffle comme ça, là, et de suer intérieurement comme si t'avais la responsabilité de la survie de la planète entre tes mains. T'as l'air ridicule.

Tes mains d'artiste en ont vu d'autres !

Troisième essai. Maintenant que la connerie est faite, on va peut-être réussir le reste ?

De toutes façons, je ne le sentais pas celui-là ! Mes mains n'étaient pas assurées, l'hésitation a été fatale. Heureusement que ce n'est pas le bouton pour déclencher une guerre alimentaire !

 

Oui, j'ai de l'or dans les mains...

 

En France, ça s'appelle un fromage paysan de chèvre poitevine bio. A la racine : le "Formage"...

 

Maintenant que j'ai réfléchi à lui donner un nom, créé une identité, il faudrait peut-être assumer un peu la fabrication pour savoir encore plus de quoi tu parles, ma fille.

Toi qui étais auparavant plus apte à déguster ces spécialités d'une France riche des différences...

 

 

Stéphanie, paysanne fromagère improvisée, artiste amoureuse... avril 2014

 

(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_Focillon

Vie des formes

¤ « L'oeuvre d'art est une tentative vers l'unique, elle s'affirme comme un tout, comme un absolu et en même temps, elle appartient à un système de relations complexes... Elle est matière et elle est esprit, elle est forme et elle est contenu... Elle est créatrice de l'homme, créatrice du monde et elle installe dans l'histoire un ordre qui ne se réduit à rien d'autre. »

¤ Cet ouvrage est devenu un classique que tout étudiant en histoire de l'art se doit d'avoir lu. Il témoigne non seulement de la grande érudition de son auteur mais aussi de la perception et de la compréhension des oeuvres d'art, formes construisant l'espace, la matière et l'esprit d'un univers imaginaire dont « les artistes sont les géomètres ».

¤ Un Éloge de la main complète ce texte. « La main arrache le toucher à sa passivité réceptive, elle l'organise pour l'expérience et pour l'action... Elle se mesure avec la matière qu'elle métamorphose, avec la forme qu'elle transfigure, Éducatrice de l'homme, elle le multiplie dans l'espace et dans le temps. »

 

(2) http://fr.wikipedia.org/wiki/Fromage

 

P1050439.jpg
P1050440.jpg
P1050442.jpg


24/12/2014
0 Poster un commentaire