Benoît Biteau, paysan agronome

Benoît Biteau, paysan agronome

Les jardins potagers Poésie reçue de Jean-François

Les jardins potagers

 

J'aime contempler les jardins potagers

Avec leurs rangées de rames et leurs sillons

Les choux, les salades, les tomates, les oignons

Alignés en rangs réguliers.

Les rouges, les violets, les jaunes, les blancs,

Les potirons bien ronds à l'orange luisant,

Le noir tranchant ou le marron de la terre

Dans les plates bandes carrées ou bien rectangulaires....

Tous les verts foncés ainsi que les verts clairs

Le tout joyeusement avivé

Par l'éclat des fleurs,  quand elles sont invitées...

Chatoyantes marqueteries

Composées jour après jour

Avec soin, avec patience, avec amour,

Paisibles symphonies

De couleurs, de senteurs et de tons

Ecrites par des jardiniers amateurs

En rien paysagistes, pas même horticulteurs

Qu'aucun trophée n'honore et ne viendra honorer

Pas plus aujourd'hui que demain

Mais artistes néanmoins!...

Artistes qui s'ignorent...

Artistes ignorés...

 

Jean-François Wolff

 

 

Merci Jean-François pour ce beau texte !

 

Poésies et textes de Stéphanie Muzard

 

Au jardin de Simone…

 

Je connais un jardin où jamais les roses ne pâlissent,

Dans l'odeur des jacinthes, les printemps s'éternisent.

Bien sûr le potager est aussi de mise

Par la force de leur âge, les figuiers nous ravissent

Nous tendant leurs fruits et leurs rameaux généreux

Ici, point de plantes vénéneuses ni arbustes épineux.

Malgré le temps qui passe, l'éclat des couleurs de la vie

A chaque saison, à chaque regard, nous éblouis.

La lumière inonde allées, terrasses et chemins bucoliques

Dans le murmure de quelques ancolies, ou fleurs d'angéliques

A moins que ce ne soit le bruissement d'ailes d'abeilles butineuses

Ou bien celles de libellules flânant près d'une source merveilleuse

Calendula, géranium, pensées, violettes ou lilas

Embaument l'espace et accompagnent nos pas

Il flotte aussi dans l'air comme un parfum de chicorée

Quand sonne l'heure de nos visites sur cette allée.

Ce jardin, Simone, c'est ton visage…

Qu'il est doux de se promener à travers ce paysage.

 

Tendre amitié et heureux anniversaire, mamie Simone !

 

2004/2005

 

Poésie écologiste, sexuelle et florale


ô saponaires,

 

Cardamines,

 

Pulmonaires,

 

Onagres,

 

Géantes mélilots blanches,

 

Bourraches éclatantes,


Millepertuis finissantes,


Achillées millefeuilles,

 

Bardanes et centaurées,


Pois de senteurs,

 

Cierges marie bouillon blanc

 

Parsemant les chemins !


Graminées

 

Balançant leurs corps fragiles et graciles,

 

Ondulant,

 

Telles des plumes d'anges sur les talus au soleil déclinant !


Ces talus caressés par le vent

 

Dont vous tapissez en couvertures de soie les flancs.

 

ô stipes pennes dansantes, ô jolies couleurs et senteurs de Juillet


Dont seules les butineuses peuvent s'enivrer à écarter les pétales de ces sexes odorants et sucrés !


Généreuses sauvageonnes aux apparats délicats...

 

Que le bitume et la chimie vous déshonorent de vos vertus de femmes

 

Soumises aux perversités boursières.

 

Les bourses à pasteur sont plus bucoliques

 

Que les reliques détritussiennes des industriels.

 

Au paradis des fleurs, il est un enfer :

 

Celui de ne plus voir que l'argent sans odeur

 

Pour le fiel

 

En lieu et place du miel...

 

 

 

 

impro matinale écologiste, copyright SM. 2013.

 

 



17/04/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 686 autres membres