Benoît Biteau, paysan agronome

Benoît Biteau, paysan agronome

Le journal l'Humanité, France Inter et France Info : les enjeux de l'eau avec Benoît Biteau.

l'huma-août-2017.jpg

 

Lien vers les radios France Inter et France Info :

à écouter ici :

 >La préoccupante situation de sécheresse qui touche la France cet été devrait forcer le gouvernement à revoir sa gestion des ressources hydriques.

 

Après plusieurs jours de canicule et des températures de 37° le niveau de la Loire est très bas comme ici à Montjean sur Loire dans le Maine et Loire
Après plusieurs jours de canicule et des températures de 37° le niveau de la Loire est très bas comme ici à Montjean sur Loire dans le Maine et Loire © Maxppp / Ouest France

 

C'est une situation de "stress hydrique des sols sans précédent" dans laquelle s'est engouffrée la France cet été. L'expression signifie que la demande en eau dépasse la quantité disponible. Un épisode de sécheresse important auquel a décidé de s'attaquer Nicolas Hulot. Le ministre de la Transition écologique et solidaire a présenté ce matin en Conseil des ministres un plan d'action sur la gestion de la ressource d’eau. Il prévoit "d'encourager la sobriété des usages et réguler en amont la ressource, grâce notamment à l’innovation".

82 départements sont concernés par plus de 200 arrêtés préfectoraux limitant l'usage d'eau

 

Sécheresse : 80 départements touchés
Sécheresse : 80 départements touchés © Visactu

 

Ces arrêtés définissent quatre niveaux d'avertissements, du simple état de vigilance aux trente cas de situations de crise. Ce dernier niveau d'alerte restreint la consommation hydraulique aux usages prioritaires comme l'eau potable et les bâtiments de santé.

Début juillet, 74 % des nappes phréatiques affichaient un niveau "modérément bas à très bas", selon la dernière note d'information du Bureau des recherches géologiques et minières(BRGM)

Il faut dire que ce n'est pas la première fois que le pays doit composer avec d'importantes sécheresses : elles deviennent presque un passage obligé dans le calendrier de certaines régions. À en croire plusieurs rapports, ce phénomène ne devrait hélas pas s'inverser et pourrait, au contraire, s'aggraver dans les années à venir.

La bonne gestion des stocks d'eau

D'où l'importance d'une bonne gestion des stocks d'eau. Sur ce point, l'organisme UFC-Que Choisir déplore une politique archaïque, et développe trois chantiers majeurs :

  • Des mesures ambitieuses de prévention de la ressource
  • L’application stricte du principe préleveur - pollueur-payeur !
  • Des aides à la reconversion des pratiques agricoles

Le plan d'action du ministère arrive donc à point nommé...

Des mesures prioritaires si l'on ne souhaite pas connaître le même sort que Rome, traversée par une pénurie d'eau telle que la capitale italienne n'en a pas connu depuis environs deux siècles, et qui condamne la ville à huit longues heures sans accès à l'eau, la nuit.

 

 

 

Source : https://www.franceinter.fr/emissions/le-telephone-sonne/le-telephone-sonne-09-aout-2017

 

 

 

 

  A noter, erreur de la journaliste : nous cultivons bien du maïs population, semence paysanne, et non du maïs hybride des semenciers.

(photo ci-dessous, récolte dans la benne)

P1000047.jpg



12/08/2017
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 708 autres membres